Sherlock

Salut à tous !

Aujourd’hui, je vais vous  présenter une série qui date de Juillet 2010 et qui, selon moi, est un vrai coup de maître… Ce que confirme d’ailleurs le succès qu’elle a obtenu lors de sa diffusion sur BBC One. Du coup, pour les fans, ravissement, une suite est prévue pour la fin de l’année !

Que je vous explique un peu le concept de la série. En fait, il s’agit plus d’un feuilleton, qui compte trois épisodes de 90 minutes. Le pari initial, lancé en 2009, partait de l’idée que le personnage de Sherlock Holmes, tel qu’il a été inventé par Sir Arthur Conan Doyle, et l’univers dans lequel il évolue étaient extrêmement actuels. L’idée était donc de transposer le personnage et son univers dans un environnement différent, plus actuel : le Londres d’aujourd’hui.

Au départ, le pari était risqué, et a été accueilli avec force scepticisme et cynisme. En effet, ce n’est pas chose simple que de faire passer un personnage aussi célèbre du XIXème siècle au XXIème, et ce en conservant l’essence de l’histoire et l’intégrité des personnages.

Au final, c’est une réussite. Non seulement le casting et les scénarios ont du génie, mais en plus, on croirait presque reconnaître la patte de Conan Doyle derrière chaque épisode. J’ai vraiment trouvé que l’adaptation gardait le style de l’auteur et que la transposition a été réalisée avec beaucoup d’intelligence. Ca paraît totalement naturel, et presque authentique. Evidemment, on ne parle pas du divin minois de Benedict Cumberbatch (Sherlock) et de l’air adorablement blasé de Martin Freeman (Watson). D’ailleurs, on retrouvera bientôt ce dernier au cinéma… C’est lui qui aura l’honneur d’incarner Bilbo le Hobbit sur le grand écran ! Quant à Cumberbatch, on le retrouvera aux côtés de Ralph Fiennes, Gary Oldman et Colin Firth dans l’adaptation de La Taupe de John Le Carré.

L’histoire de Sherlock commence avec le retour du Dr John Watson de l’Afghanistan, où il a été envoyé en tant que médecin militaire. Rapatrié à cause de sa blessure, il doit se faire suivre par une psychologue, et vivre sur sa pension de soldat… Ce qui ne représente pas beaucoup. D’où la nécessité pour lui de s’installer en colocation.

C’est par l’intermédiaire d’un vieil ami qu’il rencontre Sherlock Holmes, personnage pour le moins excentrique, sociopathe, accro aux textos et dont la seule vie sociale se résume à son site sur la science de la déduction et à son travail en tant que consultant pour Scotland Yard. C’est sur un coup de tête qu’il se lance dans cette aventure que constitue la colocation avec un génie dérangé tel que lui… C’est un peu par curiosité qu’il se laisse également embarquer dans cette histoire de « suicide en série ».

Voici une petite bande-annonce, laissez-vous séduire, ça vaut vraiment le coup !

Et pour ceux qui sont fans, voici deux sites qui pourraient vous intéresser :

The blog of Dr John H. Watson

The Science of Deduction

Enjoy 😉 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s