Les 10 personnages les plus énervants

« Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. 

Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog d’Iani. « 

 icône top ten tuesday

Le thème de cette semaine : les 10 personnages les plus énervants

  1. Joffrey Baratheon (Le Trône de Fer)

 

Qui n’a pas envie de se repasser mentalement en boucle le moment magistral où le merveilleux Tyrion met une magistrale claque à son neveu psychopathe, sociopathe et mégalomane ? Ce dégénéré est typiquement l’exemple du « monarque absolu de droit divin » et dans le même temps de la dégénérescence d’une lignée royale. Dans l’Histoire, c’est cette prise de conscience d’un sang dégénéré qui mène au Régicide : mais vivement que cette pourriture de gamin se fasse « régicider » !

  1. Elena (Le Journal d’un Vampire)

J’ai détesté l’Elena du livre (j’insiste parce que celle de la série, elle est un peu mieux…). A tel point que je n’ai même pas fini ce livre. Cette cruche (oui, je trouve qu’elle fait partie des pires cruches que l’histoire de la bit lit pour ado ait portées, même Bella m’énerve beaucoup moins, sans doute parce que je m’identifie plus volontiers à l’indécise pleine de culpabilité qu’à une hypocrite de service, enfin c’est comme ça que je l’ai ressentie !) n’arrête pas d’être méchante, plus peste (enfin presque) que Caroline, et la pauvre Bonnie dans tout ça se fait traiter un peu comme la dernière des potiches. Bref, vous l’aurez compris, j’ai détesté ce bouquin.

  1. Dolores Ombrage (Harry Potter)

La justification va de soi, non ? Catégorie « psychopathe », rubrique « fasciste débile », j’ai nommé cette gourde machiavélique qui prend un plaisir malsain à faire de la vie de ses élèves un véritable enfer…

  1. Fernand (La balade de Lila K.)

Pour ceux qui ne l’auraient pas lu, sachez que Fernand est à peu de choses près le tuteur de Lila dans une société où tout est contrôlé. Il passe son temps à essayer de faire d’elle une fille raisonnable, bien « dans le moule » et « dans le rang », sans jamais-surtout pas, pensez vous !- s’abaisser à essayer de la comprendre et d’admettre qu’elle n’est pas comme tout le monde. Il passe en fait plus de temps à se préoccuper de ce qu’on dit d’elle et de la sauvegarde de sa fausse identité de Madame Toutlemonde (il n’est pas dupe pourtant) qu’à essayer de la rendre heureuse. L’homme raisonnable (et franchement énervant !) par excellence…

  1. Cornelius Fudge (Harry Potter)

Un des pires boulets de l’histoire de la littérature. C’est quand même cet abruti qui préfère être aveuglé d’amour-propre que de protéger le peuple qu’il est censé régir ! Bref, la mauvaise foi et l’incompétence (et la bêtise) incarnées.

  1. Boromir (le Seigneur des Anneaux)

(Sean Bean *o*)

Le plus énervant chez lui, c’est qu’en fait, il est plutôt sympathique dans le fond. C’est un brave gars complètement pris en épingles entre son père le tyran et son frère le malheureux. Tiraillement qui le rend faible et soumis au pouvoir de l’Anneau. Même si sa fin, rachète son honneur, j’ai été extrêmement énervée par sa faiblesse d’esprit, ce d’autant plus parce que jusque là, je l’aimais beaucoup.

  1. Anita (Anita Blake, tueuse de vampires) 

Anita Blake est LE stéréotype de l’héroïne de bit-lit : forte, indépendante, ne se laisse pas marcher sur les  pieds, tout ça en sachant être belle et compétente en plus d’avoir des pouvoirs insoupçonnés. Jusque là, bon, tout va bien. Mais plus on avance dans la saga et plus on a envie de lui hurler à l’oreille d’arrêter d’emmerder le monde. Son mauvais caractère donne vraiment envie de lui mettre deux claques par moment, c’est-à-dire, en fait… oh, à peu près toutes les cinq pages ! Même si ses répliques sont marrantes, sérieux, qu’est-ce que c’est que ces pseudo-questions existentielles et valeurs pieuses… (enfin ça c’est vraiment plus la faute de l’incohérence de l’auteur dans la création du personnage que du personnage en lui-même). Pourtant, malgré son sale caractère, dans le fond je l’aime bien. J’ai juste mes moments de  «Compromis, tu connais pas ?» (et au cas où vous vous poseriez aussi la question… la réponse est non !).

  1. Royal (L’assassin royal)

Du même ordre que Joffrey, à peu près. Un autre gamin trop gâté biberonné au luxe et à la mégalomanie par sa maman. Il se donne tellement plus de mal pour mettre des bâtons dans les roues de ses frères et de Fitz, plutôt que de s’occuper de gérer (autrement qu’en les dilapidant) les richesses de son royaume, que c’en est écœurant. Joffrey n°2, en effet… Sauf que lui il n’a pas l’excuse d’avoir treize ans : c’est bien un adulte, il est juste d’une immaturité et d’un égoïsme à vomir.

  1. Alice (Alice au Pays des Merveilles)

 

Autant j’adore l’œuvre de Caroll, autant j’ai envie de lui demander s’il était obligé de faire une petite fille aussi navrante. Pas méchante pour deux sous, la pauvre ! Elle découvre juste qu’il existe autre chose que son petit monde de confort et de bienséance, et le processus d’adaptation est long, très long, et douloureux… y compris pour le lecteur !

    10. Polémic et Mortepierre (Percevan)

Les deux plus gros boulets, les plus insupportables de la galaxie ! Deux espèces de guignols qui n’aiment rien plus que de mettre le nobles, merveilleux et magnifique héros de cette BD dans les pires situations imaginables. Le Polémic est un serviteur stupide, niaiseux et qui n’hésiterait pas un seul instant à tirer la couverture à lui s’il le pouvait. Et puis qu’est-ce qu’il est laid ! C’est vraiment un personnage répugnant (même le monstre Shyloch’ ne m’effraie pas autant…). Il faut dire que son crétin de baron ne l’arrange pas non plus, à le frapper, l’insulter et le ridiculiser à chaque occasion. Ce type (très laid, et pas plus noble que son titre) est une ordure de première, imbu de lui-même, mauvais avec tout le monde. Bref, une bonne paire de méchants bien énervants ! (je les ai mis tous les deux parce qu’on ne les voit jamais l’un sans l’autre).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s