Ikebukuro West Gate Park, thriller japonais engagé

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman policier (un autre !). Le titre : Ikebukuro West Gate Park, et l’auteur : Ishida Ira.

IWGP, c’est d’abord l’histoire d’un jeune homme, Makoto, qui est engagé par diverses connaissances à lui pour résoudre leurs problèmes. Il touche à tout type d’embrouilles : enlèvement, meurtre, disparition, guerre des gangs, trafic de drogue… qui viennent troubler la vie de son quartier, Ikebukuro. Bref, les chroniques d’enquêtes d’un jeune qui n’a pas froid aux yeux et qui n’a pas peur de se salir les mains au nom de son quartier.

C’est aussi l’histoire de tous ces gens que Makoto aide. Yakouzes, geeks, immigrés clandestins, enfants perdus, prostituées amoureuses, voyous en tous genres… A travers ces étiquettes sociales qu’on colle sur le front des jeunes, Ishida Ira dresse le portrait de l’ensemble d’une génération, née de la rue et de bouleversements sociaux et économiques brutaux (le premier tome se déroule dans les années 90). Il parle aussi de la fracture entre les manières de vivre, les traditions d’une génération qui ne comprend pas la jeunesse et les nouvelles pratiques de jeunes qui recherchent désespérément à se faire une place dans le monde, auxquelles les institutions qui encadrent cette société ne correspondent plus. Et entre les deux, la génération de ceux qui sont encore jeunes, mais pas trop, et qui ne savent plus sur quel pied danser.

IWGP, c’est le portrait de la société japonaise des années 90 à travers le microcosme du quartier d’Ikebukuro. Un constat impitoyable, lucide et sans appel, mais qui aspire à montrer que finalement, entre ces deux générations qui ne se reconnaissent pas l’une dans l’autre, la réconciliation est possible car elles se raccrochent dans le fond aux mêmes valeurs… Dans ce tableau, c’est Makoto qui leur rappelle ce qui est important, et qui nous le rappelle aussi par la même occasion.

Une de mes meilleures lectures de l’année, à n’en pas douter. J’ai déjà dévoré les deux premiers tomes et je vais me précipiter sur le troisième dès que possible !

Et puis c’est l’occasion ou jamais de se repasser les épisodes de l’excellente adaptation télévisée, avec Nagase Tomoya (My boss my hero, Karei ni naru spy, Utahime) dans le rôle principal et  Kubozuka Yosuke (Long Love letter, Strawberry on the shortcake), Sato Ryuta (Pride, Konkatsu, Rookies), Yamapi (j’ai vraiment besoin de vous le présenter ? Vraiment ?) et Koyuki (Kimi wa Pet, Engine) qui interprètent les rôles secondaires, entre autres ! Vous pouvez retrouver une fiche détaillée sur le drama avec des critiques ici, sur le forum Dramas Com.

Publicités

Une réflexion sur “Ikebukuro West Gate Park, thriller japonais engagé

  1. Pingback: Les 10 livres que vous ne possédez pas (encore) mais que vous mourez d’envie de lire | Miyu's Little Boxes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s