La chanson du nez cassé de Arne Svingen

La chanson du nez cassé / Arne Svingen. – Magnard jeunesse, 2014

Avec La chanson du nez cassé, paru chez Magnard en fin d’année 2014, l’auteur norvégien Arne Svingen nous livre le portrait lumineux d’un Billy Elliott du 21e siècle. Il est temps pour moi de vous parler de ce petit roman qui ne paie pas de mine mais qui fait drôlement du bien.

Bart a bientôt treize ans. Sa vie se découpe entre ses tentatives de passer inaperçu au collège, ses entraînements lamentables de boxe et sa passion pour l’opéra, qu’il chante toujours enfermé dans les toilettes de son petit appartement.

Bart vit seul avec une mère qu’il adore, même si elle est obèse, déprimée et alcoolique…. Et même si elle n’a pas les moyens de payer les factures d’électricité et d’eau chaude, ou de lui faire autre chose à manger que les restes du supermarché où elle travaille. Il adore aussi sa grand-mère, qu’il tente de maintenir dans l’ignorance de leurs conditions de vie misérables. Quant à son père… Eh bien, il ne le connaît pas. Mais il ne désespère pas de le trouver un jour.

L’équilibre fragile de son petit monde bascule le jour où il accorde sa confiance à Ada, sa voisine de classe… Elle est un peu trop jolie et un peu trop bavarde…

Arne Svingen (image : page Wikipédia de l’auteur… Attention, c’est en VO :’) )

Plongé dans une misère sociale dont il s’accomode faute d’avoir le choix, Bart est le narrateur de cette histoire. Il fait de la pauvreté de son quotidien un récit drôle et positif. C’est un garçon intelligent, lucide et combatif, qui ne baisse jamais les bras. Il aime tendrement sa mère malgré ses erreurs répétitives et fera tout ce qui est en son pouvoir pour la protéger du monde extérieur… et d’elle-même. Sauf que malgré toute sa bonne volonté, Bart n’a pas toujours les armes pour faire face aux difficultés…

Arne Svingen dresse le portrait d’une jeunesse lucide mais débrouillarde, qui fait ce qu’elle peut de la réalité que le monde lui offre sans s’interdire de rêver. Il souligne le paradoxe de notre société parfaitement lissée, mais dans laquelle la pauvreté est le quotidien d’une part grandissante de la population. Il parvient à dénoncer la misère sociale dont on refuse de parler sans jamais s’apitoyer sur le sort de ceux qui en font les frais. Au contraire, il dénonce les stéréotypes de la « pauvreté marginale » et casse les normes avec lesquelles l’opinion publique juge les personnes en situation de détresse morale et financière… Sans pour autant nier la responsabilité de ceux qui se laissent happer par le désespoir, la drogue, l’alcool.

La chanson du nez cassé est une galerie de personnages tous plus improbables les uns que les autres, tous gagnés de courage par la volonté sans faille de Bart. Il est lui-même poussé par la force des choses à accepter l’aide de tous ceux dont il cherche à se couper : Ada, sa grand-mère, ses voisins junkies… Et c’est peut-être là ce qui lui permettra de profiter de sa jeunesse et de son talent…

« Mais d’où viennent les grands-mères ? On croirait qu’elles ont été inventées pour venir à bout de toutes les difficultés. À la télé, ils ont expliqué que le roi de Norvège remettait des médailles aux gens particulièrement méritants. Je trouve qu’on devrait donner cette médaille aux grands-mères comme la mienne. Une médaille spéciale mamies. » (traduction de Aude Pasquier)

Je recommande très chaudement ! On a toujours besoin d’entendre que quelles que soient les difficultés auxquelles on est confronté, admettre sa détresse permet d’obtenir l’aide dont on a besoin, même si elle ne vient pas  toujours de là où on l’attend. A méditer 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s