Legend de Brian Helgeland (avec Tom Hardy et Emily Browning)

1731686999-legend_brian_helgeland

Sorti en salles françaises le 20 janvier, le film Legend s’appuie sur une histoire vraie. Inspiré de la biographie en deux tomes de John Pearson (Londres dans la nuit : les jumeaux de la violence et Londres dans la nuit : c’est rapé, frangin), le scénario revient sur l’ascension et la déchéance des jumeaux Reggie et Ronnie Kray dans le Londres des années 1960. A eux deux, ils ont été pendant la décennie le visage de la pègre à l’anglaise… Un film qui m’a plu, malgré des longueurs.

L’histoire, c’est celle de Reggie et Ronnie Kray, deux jumeaux qui règnent sur l’East End de Londres. Reggie est l’homme d’affaires, le stratège. Ronnie, paranoïaque et schizophrène, est effrayant et imprévisible. Un jour, le beau Reggie rencontre Frances, jolie jeune femme de son quartier, et ce mariage va ébranler jusqu’à sa carrière…

C’est un bon film que signe Brian Helgeland, mais qui souffre d’un rythme pas toujours fluide et de lenteurs…

J’ai du mal à aborder les biographies au cinéma. Je trouve qu’elles ont toujours un petit côté mélodramatique dont je me méfie beaucoup. Ici, le pitch est alléchant : outre le sujet (les gangsters de Londres qui font forcément penser à la génialissime série Peaky Blinders), la prouesse d’acteur vendue dans l’affiche (un Tom Hardy dédoublé) promet aussi un spectacle original.

La performance de Tom Hardy est en effet la plus grande force du film ! Nominé aux Oscars, il incarne Reggie comme Ronnie avec une aisance qui fait illusion. Passée la première demi-heure on en viendrait presque à oublier qu’il s’agit du même acteur… Reggie est à la fois le parfait beau-parleur et un sacré menteur, Ronnie, entre folie meurtrière et fragilité, est parfaitement dérangeant comme il faut. Quant à Emily Browning, elle est toujours aussi belle avec son visage de poupée, et le roux lui va à merveille. L’ensemble du casting (tiens, salut Colin Morgan, comment ça va depuis Merlin ?) tient ses promesses.

Le rythme du film n’est pas toujours fluide. Je ne sais pas d’où elles viennent, mais il y a des longueurs par moments… Des moments où on se dit « oui d’accord… et donc ? » quand deux scènes se succèdent pour dire la même chose, ou des moments où on se dit « oulah, mais en fait on est déjà l’année suivante là » en découvrant des personnages vieillis sans vraiment de transition… Peut-être est-ce l’abondance de plans fixes et de gros plans qui ralentissent l’action ?

Pourtant, ils font aussi de ce biopic un beau film psychologique, très incarné, en choisissant de laisser toute la place aux personnages plutôt qu’à l’action en elle-même. Parti-pris intéressant, mais qui force un peu l’empathie par instants (notamment pour les moments où il est question de Frances, spectatrice captive de toute cette violence et prisonnière de sa vie de femme mariée au point de ne rien pouvoir faire de sa vie).

Finalement, le film propose aussi une réflexion sur l’incarnation de la violence à travers cette histoire en triangle. A la fin, sans qu’il y ait eu abondance de scènes gores, le spectateur se sent un peu écoeuré par toute la violence dont il a été le témoin et ne saurait dire laquelle est la pire : la violence psychologique que Reggie exerce pour se maintenir à la tête de son empire ou la folie débridée de Ronnie, complètement imprévisible, démesurée et impossible à contrôler…

Un film à voir, mais ceux qui s’attendront à un film de gangsters plein de rebondissements peuvent s’abstenir : c’est bien une biographie psychologique que nous livre Brian Helgeland, et si ça fait toute l’originalité de son scénario, ça dilue aussi beaucoup l’action.

A lire aussi : La saga criminelle des frères Kray dans QG Magazine (et jetez un coup d’oeil aux photos : les acteurs ont été sacrément bien choisis…).

Publicités

2 réflexions sur “Legend de Brian Helgeland (avec Tom Hardy et Emily Browning)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s