Red Rising, tome 2 : Golden Son de Pierce Brown

couv37724239

Red Rising, livre 2 : Golden Son / Pierce Brown. – Hachette Romans, 2016

Petite chronique pour un gros coup de coeur…

Lire la suite

Publicités

Lockwood & Co, tome 2 : Le crâne qui murmure de Jonathan Stroud

couv19197768

Lockwood & Co, tome 2 : le crâne qui murmure / Jonathan Stroud. – Albin Michel (Wiz), 2015

Ouiii enfin !! Enfin la suite de Lockwood & Co ! Je me suis jetée dessus quand il est arrivé à la bibliothèque ❤ Paru aux éditions Albin Michel en toute fin d’année 2015 dans la collection Wiz, ce second tome s’intitule très justement Le Crâne qui murmure et il est aussi délicieux que le premier ! Tous les ingrédients sont réunis : des fantômes improbables et effrayants, une héroïne qui a de la suite dans les idées avec un caractère bien trempé, une enquête pleine de rebondissements… Merci Jonathan Stroud !

Pour lire ma chronique du tome 1, c’est par ici.

Lire la suite

Coups de coeur 2015 : Red Rising de Pierce Brown

15839976

Red Rising, tome 1 / Pierce Brown. – Hachette, 2015

Puisqu’on parle de Mars, restons dans le sujet avec une autre de mes découvertes de 2015 : Red Rising de Pierce Brown. Paru chez Hachette à l’été 2015, le roman avait déjà atteint le sommet de la liste des best-sellers du New York Times dans sa version originale ! J’adore la couverture et le roman a tenu toutes ses promesses… Dystopie et science-fiction, le roman est riche, entraînant, saisissant. Il n’a pas volé sa place dans le top du New York Times

Lire la suite

Coups de coeur 2015 : Phobos de Victor Dixen

Parmi mes meilleures lectures de 2015 figure l’excellente série Phobos du francophone Victor Dixen. Publiée chez Robert Laffont, dans la collection R, elle est faite d’un savant mélange entre science-fiction, anticipation et thriller. Personnages charismatiques, histoires de coeur chaudes-bouillantes, et surtout intrigue dopée au suspense, voici les trois ingrédients qui font de cette série une réussite. Amateurs de dystopies, vous ne pouvez pas passer à côté de ce phénomène !

Lire la suite

Le royaume des cercueils suspendus de Florence Aubry

Le royaume des cercueils suspendus / Florence Aubry. – Editions du Rouergue, 2014 (Epik)

Le royaume des cercueils suspendus figure parmi les premiers titres de la collection Epik, une collection pour ados spécialisée en fantasy aux éditions du Rouergue. On connaît la qualité de leurs titres parus dans la collection DoAdo (dont j’ai déjà vanté les mérites dans ma chronique du Coeur des louves) : outre leur originalité, c’est la finesse de l’écriture de ses auteurs qui a fait de DoAdo une collection aussi réputée.

Epik promet donc de se développer sous les mêmes augures, et le roman de Florence Aubry (paru aux côtés d’Intemporia de Claire-Lise Marguier pour le lancement de la collection) tient les promesses du label…

Dans un royaume, en des temps et terres éloignées, la vie des hommes du peuple Bââ est régie par des croyances et des rites ancestraux. Parmi eux, la Cérémonie est sans doute l’évènement le plus important de chaque génération car elle marque le passage des jeunes hommes de la tribu à l’âge adulte, ainsi que leur accession au statut de guerrier (un homme non guerrier n’est pas tout à fait considéré comme un homme). La Cérémonie est en fait le moment où ils vont pouvoir déployer leurs ailes, ces organes qui font l’identité, la fierté et la puissance de leur peuple.

Mais pour Huang, la Cérémonie ne se passe pas comme prévu : il n’a pas d’ailes. Sans ailes, il ne peut être Bââ. C’est un traître, un enfant d’ailleurs, et son châtiment doit être exemplaire… Condamné à mort, abandonné sur la falaise aux cercueils suspendus, sa punition déclenche entre ses anciens amis des passions contradictoires…

Le roman de Florence Aubry surprend, c’est à la fois un conte, une tragédie et une initiation. Il me fait beaucoup penser à un texte de théâtre dans la façon dont l’action est agencée en scènes, en monologues de chacun des protagonistes. Si la construction peut déstabiliser au début de la lecture, l’histoire nous happe assez vite. Le roman ne s’alanguit pas, car il est assez court : le dénouement arrive, inexorablement précipité par les actions des uns et des autres… Mais il ne sera pas forcément celui qu’on croit. Toutefois, j’ai pour ma part été un peu déçue par l’épilogue, qui coupe l’herbe sous le pied d’une conclusion qui se serait suffi à elle-même.

Impossible de ne pas admirer le soin avec lequel Florence Aubry a construit son univers. Très influencée par la mythologie asiatique, elle en a établi les règles, les ordres sociaux, les croyances et dans la lecture, tous ces détails tombent sous le sens de son histoire. Ils l’enrichissent sans l’alourdir, lui confèrent un côté mystique qui fait toute son originalité.

Malgré ma petite réserve sur l’utilité de l’épilogue, je me suis prise au jeu de la lecture, j’avais hâte d’arriver au fin mot de l’histoire. L’auteur a su m’intriguer, me tenir en haleine, m’émerveiller… et me donner envie de recommander son livre.

Un petit bijou à découvrir !

Lockwood & Co, tome 1 : L’escalier hurleur / Jonathan Stroud

Une série frissonnante qui démarre fort !

Lockwood & Co, tome 1 : L’escalier hurleur / Jonathan Stroud. – Albin Michel, 2014 (Wiz)

Dans un futur proche, l’Angleterre est assaillie par le Problème : l’apparition de spectres, qui font régner la terreur et la superstition dans tout le pays. Seuls les enfants et les adolescents peuvent voir ces apparitions, aussi sont-ils formés pour être des chasseurs de fantômes par des adultes. Luce a un talent : sa perception auditive des phénomènes liés aux apparitions est inhabituellement élevée. Embauchée chez Lockwood & Co, l’agence du jeune Anthony Lockwood et de son acolyte George, la voilà membre d’une entreprise où on a le goût du défi et peur de (presque) rien.

Jonathan Stroud est l’auteur de la série Bartiméus. La critique avait salué son humour singulier, et accueille déjà favorablement cette nouvelle saga. Elle n’est pas sans évoquer L’épouvanteur de Joseph Delaney : apparitions funestes, ambiance lugubre à la tombée de la nuit, combats éperdus contre des forces qui les dépassent… Les personnages de Lockwood & Co sont drôles, intelligents, têtus, et ils nous emmènent à leur suite dans de vieilles maisons toutes plus grinçantes les unes que les autres…

A lire au chaud sous la couette, toutes lumières allumées…